Sécurité globale : une loi en cours d’examen

L’ensauvagement actuel d’une partie de la société française contribue à une multiplication des cas de violences. Une proposition de loi « relative à la sécurité globale » est actuellement discutée en Commission des Lois de l’Assemblée Nationale.

Avec le groupe LR, je déposerai plusieurs amendements, sur lesquels je souhaite connaître votre position.

Êtes-vous pour ces nouvelles dispositions ? (Cocher si oui) :

Ils ont donné leur avis !

  • Empêcher le recrutement des personnes radicalisées dans les établissements scolaires :
    27
  • Introduire une peine plancher pour les actes commis contre les policiers, gendarmes, pompiers :
    27
  • Permettre à des agents privés d’exercer des missions de surveillance antiterroriste :
    14
  • Condamner toute utilisation détournée d'un dispositif pyrotechnique pour dégrader des biens ou porter atteinte à des personnes :
    22
  • Permettre aux policiers municipaux de constater des délits de squats :
    28
Dans leur grande majorité ces nouvelles dispositions me paraissent éminemment pertinentes et je ne peux que vous encourager dans votre action pour les promouvoir. Seul l'exercice de missions de surveillance antiterroriste me pose question. Plutôt que de permettre à des agents privés d'intervenir, avec des dérapages toujours possibles, ne serait-il pas souhaitable de renforcer les moyens de surveillance déjà en place ? Merci encore pour votre engagement ! Bien cordialement,
Roland Kubler
Je doute qu'à ce jour l'éducation nationale cherche à recruter des profils radicaux de manière volontaire... Il faudrais surtout recréer un sentiment de citoyenneté et de cohésion sociale. Le retour d'un service militaire obligatoire mixte pourrais permettre de mieux identifier les profils divergents. Le retour de l'uniforme diminurais le sentiment de différence et d'inégalités dès le plus jeune âge donc moins de haine. Des gros moyens doivent êtres mis sur l'éducation.
Les obliger à payer leurs dettes à la société physiquement en plus de la prison. Par des actions d’utilité publique car je crois que la répression seule n’est pas judicieux. Leur montrer qu’un autre monde existe aux personnes prisonnière de leurs pensées toxiques pour la République souvent dû à la promise cuité. Dans le but qu’ils comprennent que leur actes à des conséquences également sur les personnes proche qu’ils peuvent apprécier. Nous oublions souvent que punir pour punir engendrera que bien souvent du mépris pour les règles. Mais punir en essayant de les faire réfléchir de façon encadrer dans un lieu « neutre » peut être un début d’une nouvelle solution. Et si aucun effort est fait que la personne est irrécupérable, maintenir une pression sous surveillance judiciaire des années si la personne est Française, ou la renvoyer dans son payer de nationalité attitrée sans délais!
Kanto De Turckheim
Monsieur Schellenberger, L'annonce de la création d'un instant débat sur votre site m'a fait bien plaisir : "Enfin une possibilité de débattre me suis-je dit !" Hélas mon enthousiasme n'a duré que le temps d'aller voir de près la forme et le contenu de votre "Instant-débat". Selon wikipedia "Un débat est une discussion ou un ensemble de discussions sur un sujet, précis ou de fond, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions, opinions plus ou moins divergentes. " Or chez vous, guère de place pour les idées ou opinions divergentes : vous ne comptabilisez que les voix qui adhèrent à vos propositions sans même préciser le nombre total de participants ce qui enlève toute valeur à votre sondage : 25 avis sur 30 n'a pas la même valeur que 25 avis sur 250 ! Sur le fond maintenant : Le choix du terme "ensauvagement" est tout sauf neutre et cet "ensauvagement serait à l'origine d'une "multiplication des cas de violence" ! Vos proposition par rapport à la loi de "sécurité globale" se focalisent sur l'islamisme radical. - L'islamisme radical, le terrorisme a tué 9 personnes en France en 2020 (toujours selon wikipédia). - En 2019 146 femmes ont été tuées par leur (ex)mari ou (ex) conjoint. Avez vous voté pour la loi du 30 janvier visant à protéger les victimes de violences conjugales ? - D'après le journal Le Monde et une étude de 2016, la pollution de l'air tue 48.000 personnes par an en France. Où sont vos propositions sur cet aspect de la "sécurité globale". Avez-vous une position sur l'éventuelle installation d'un entrepot de e-commerce à Ensisheim qui va rajouter quelques centaines de poids lourds par jour sur nos routes ? Dernière question : allez-vous publier cette prise de position ?
Roland BRAUN
Responsabiliser les parents des mineurs qui commettent des délits graves, non respectueux de notre démocratie, avec une condamnation pénale. L'éducation n'est pas la responsabilité de l'éducation nationale mais des parents.
Jean-marie Bellmont
Bonjour. Il y a un danger pour la troisième proposition, permettre à des agents privés d'exercer des missions de surveillance antiterroriste ! Il faut rester sous contrôle ! Peut être faudrait il créer un service en relation avec un programme anonyme ou chaque citoyen pourrait remonter des informations en relation avec le sujet ! Bien sur il y aurait du déchet mais en contre parti il est fort possible que des informations importantes remontraient ! il n'y à pas de petit gain ! Cordialement. DK
Daniel KUBICKI
Il me semble que le dispositif sécuritaire est déjà bien complet. Profiter de l'émotion et la peur suscitée par les attentats pour reparler de la sécurité et du repli sur soi est habile politiquement mais referme des perspectives d'avenir plutôt que de les ouvrir. Disons que je trouve que ça fait un peu petite frappe. Je me réserve donc pour participer à un débat qui considérera les citoyens comme des adultes avec des questions plus ouvertes que ça on a le droit, ça on n'a pas le droit. On pourrait se demander par exemple : la crise COVID montre les limites de notre modèle économique. Quel modèle de société pouvons-nous développer pour créer plus de résilience par rapport à ce type de crise ? Nous risquons aussi de subir une crise climatique assez prochainement (difficulté à produire notre nourriture, migrations importantes de population ne pouvant plus vivre chez elles, tensions géopolitiques engendrées)... Comment ferons-nous pour y faire face ensemble ?
Benoît GASCHY
Il faudrait également faire intervenir l'armée dans les zones de non droits et punir plus sévèrement les mineurs par des internements dans des centres spécialisés sous contrôle.
Jean-Denis BAUER
Il faut une réflexion forte sur le traitement des délinquants multirécidivistes qui empoisonnent la vie des citoyens honnêtes. Force est de constater que l'emprisonnement classique ne règle rien. Je n'ai malheureusement pas de solution à vous suggérer mais je pense que le sentiment d'impunité est très préjudiciable. Pour ne citer qu'un seul exemple, Cherif Chekatt, 29 ans, le terrorisme de Strasbourg a été condamné 27 fois pour des faits de droit commun. Sa radicalisation s'est certainement faite en prison.
Sébastien Gerthoffer
- Il me semble que le recrutement de personnes radicalisés par l'état ou les organismes d'état devrait être interdit. Il devrait en être de même pour les établissements scolaires privés. - Concernant les peines planchers, il faudrait intégrer les métiers de secours à personnes tels que les médecins, infirmières, etc., dans l'exercice de leur fonction.
Jacques KARCHER
Bonjour Monsieur le Député, Vous avez oublié dans vos propositions le retour à la double peine opportunément abolie par Nicolas SARKOZY. Elle serait dissuasive à plus d’un titre et permettrait surtout de laisser un peu de place libre dans nos prisons puisque personne ne veut plus en construire de nouvelles malgré l’impérieuse nécessité d’augmenter jusqu’à 85 000 détenus nos capacités d’emprisonnement. Cordialement, F.CIARLETTA
Fabrice Ciarletta
Apparemment tout ce qui intéresse ces personnes qui attaquent la France sous n'importe quelle forme, terrorisme, non respect de nos règles, attaque de la police et des pompiers, etc, etc, ce sont les allocations…. donc suppression pure et simple de celles ci pour l'ensemble de la famille ! Sachant cela, peut-être que plus d'un y réfléchirait à deux fois avant de passer à l'acte !
Antoine HAAS
Il faut combattre l'islam dans sa globalité,tous les musulmans "radicaux" et "soit disant gentils" ont le même coran dans leur poche avec les citations de haine envers notre civilisation,sans une phrase de paix,que de tuer ces mécréants,etc.Aussi longtemps que ce coran ne sera un peu "épuré",il faudra lutter contre l'islam dans sa totalité.Il faut expulser tous ceux qui considèrent que la loi du prophète est au-dessus de celle de la république et qu'ils n'obéiront jamais à nos principes.
Pierre HEINRICH
donner plus de pouvoir aux policiers nationaux et municipaux et surtout apliquer les peines prevus a cet effets . Beaucoup de justiciables ressortent libre du tribunal avec juste une petite discution avec le juge , le justiciable ressort libre et recommence immediatement . appliquer les sanctions Mettons en route des camps de travail , nettoyage des forets riviere et autre
daniel baduraux
Expulsion pure et dure des personnes fichées S pour radicalisation ou terrorisme ayant une double nationalité ou une nationalité étrangère (mieux vaut prévenir que guérir maintenant !) Mise en surveillance rapprochée des fiches S pour radicalisme ou terrorisme ayant la nationalité française
Donner plus de moyens aux policiers municipaux. Plus de soutien et d’écoute, des maires.
Christian Finance
Empêcher le recrutement des personnes radicalisées dans tous les établissements publics ayant des contacts avec des personnes physiques ou ayant la possibilité de nuire à notre pays sous quelque forme que ce soit (fraude aux prestations sociales, etc...)

Suivez-moi sur les réseaux sociaux