Illustration actualité

Budget de la Santé

Le député a voté mardi 29 octobre dans l’hémicycle contre l’adoption du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 proposé par le gouvernement et la majorité. 

La loi de financement de la sécurité sociale, votée par le Parlement tous les ans, a pour objet de fixer les objectifs de dépenses sociales et de santé, dans le champ de la Sécurité sociale, en fonction des prévisions de recettes. Ces objectifs de dépenses traduisent les grandes priorités gouvernementales en matière de solidarité et d’accès aux soins.

Face à la mauvaise gestion budgétaire du gouvernement, qui prévoit 5,4 milliards d’euros de déficits en 2019 pour les comptes de la Sécurité sociale et 5,1 milliards pour l’année 2020, ce projet de loi de financement de la sécurité sociale ne dispose pas des outils nécessaires pour adresser les grands défis de notre système de santé que sont notamment la situation de difficulté élevée dans nos hôpitaux et le recul de l’offre de soins dans nos territoires ruraux.

D’autre part, pour la deuxième année consécutive, les prestations familiales seraient désindexées de l’inflation tout comme les retraites au-dessus de 2 000€ (soit 3,5 millions de retraités). Cette mesure n’est pas juste.