Illustration actualité

Examen du texte prorogeant l’Etat d’urgence sanitaire

Publié le 11/05/2020

Lors de l’examen du projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire, le député Raphaël Schellenberger s’est opposé à un amendement introduit par la majorité gouvernementale et visant à déresponsabiliser l’action des décideurs publics.

« Un article paru aujourd’hui dans Le Monde et déjà évoqué ici explique comment ce gouvernement a cautionné la destruction de centaines de millions de masques depuis le début du quinquennat. Il lui faudra en répondre. Les membres du Gouvernement devront en être responsables. Il ne faut pas, au prétexte de l’avis donné par quelque directeur de la santé ou haut fonctionnaire entièrement protégé par le système technocratique, exonérer de sa responsabilité le politique qui a fait le choix de détruire des stocks stratégiques constitués depuis des dizaines d’années. Or c’est ce que vous êtes en train de faire avec cet amendement.

Nous y sommes opposés, tout en souhaitant protéger les maillons de la chaîne exécutant les décisions que vous êtes en train de prendre – nous présenterons tout à l’heure un amendement en ce sens. Les ministres et les directeurs d’administration centrale qui fanfaronnent aujourd’hui à la télévision sans jamais prendre leurs responsabilités doivent répondre de leurs actes devant les citoyens. C’est pour cela que nous voulons la suppression des alinéas 2 et 3. « 

Notre République et nos institutions doivent être à la hauteur de la situation. Les Ministres et hauts décisionnaires de l’Etat ne peuvent pas fuir leurs responsabilités en cette période exigeante. 

EXTRAIT DE L’INTERVENTION